Le budget étudiant : comment gérer ses dépenses sans que ça soit plate

Dernière mise à jour : mai 2

Aux études, tu dois jongler avec mille et une dépenses comme ton loyer, tes frais de scolarité, ton épicerie et j’en passe. Bien évidemment, tout cela en assurant ta réussite scolaire. Concilier études et travail peut être difficile, surtout quand tu ne peux pas planifier les dépenses imprévues qui pourraient surgir. De plus, tu n’as pas le temps non plus de faire un budget détaillé et on te comprend. C'est pourquoi on va t'aider à construire un budget rapidement et efficacement entre deux cours ou en écoutant ta série préférée sur Netflix.



Où commencer ?


D’abord, le concept crucial de ton budget est de ne pas sous-estimer tes dépenses, car il vaut mieux toujours surestimer ses dépenses et se retrouver avec du lousse budgétaire à la fin du mois.

La première étape est de dresser une liste de toutes les transactions mensuelles que tu as : cellulaire, assurances, abonnements Netflix ou Spotify, ton prêt automobile, etc. Ce n’est pas du tout le temps de te mentir, donc n’oublie pas ta folle dépense quotidienne de 7$ pour ton latté chez Starbucks. Surtout, c’est de prévoir combien tu dépenses en gaz et en resto durant le mois. Même si ce n’est pas tout à fait exact, vise plus haut !

Ensuite, c’est de dresser une deuxième liste pour tes revenus. Donc, c’est de ne pas oublier ton revenu d’emploi, tes prêts et bourses étudiants ou même l’argent en cadeau de tes grands-parents pour ta fête (je te souhaite qu’ils soient généreux). Encore une fois, plus ton budget se rapproche de la réalité, moins tu feras le saut quand viendra le temps de payer ton relevé de carte de crédit.

N’oublie surtout pas d’inclure tes dépenses annuelles pour ton permis ou ton immatriculation !


Là, tu réalises que tu dépenses trop ?


Comme tu as pu remarquer en dressant ta liste de dépenses, il y a des dépenses plus faciles à prévoir que d’autres. C’est-à-dire, tu as tes dépenses fixes, qui sont les plus faciles à prévoir : les frais de scolarité, l’internet, tes assurances, etc. Ensuite, tu as tes dépenses variables, soient celles qui te procurent le plus de plaisir, comme tes achats en ligne, tes sorties au bar, les activités du weekend avec tes amis, ton magasinage du samedi où tu dépenses encore trop sur des vêtements, etc. Celles-ci sont plus difficiles à prévoir.


Bien entendu, ça va de soi que si tu dépenses trop, il faut que tu coupes quelque part. Je ne veux pas gâcher ton fun, mais c’est dans les dépenses variables. Effectivement, ce sont souvent ces dernières qui prennent une grande partie de ton budget mensuel, alors il faut tenter d’équilibrer le tout en allant moins au restaurant ! Si après avoir coupé le plus que tu pouvais dans tes dépenses variables tu te ramasses encore dans le rouge, tu peux toujours tenter de trouver un forfait internet et cellulaire plus avantageux.


Prévoir les imprévus


Au-delà des dépenses variables, tu as tes imprévus. Ici, on parle d’une réparation urgente à ton auto, un cellulaire avec un écran brisé, une nouvelle imprimante à acheter pour imprimer tes travaux de 40 pages, etc. Te préparer à ce genre d’éventualité c’est de te préparer à la vie adulte.

On te recommande donc, en tout temps, d’avoir entre 500 et 1000$ de côté pour utiliser comme fonds d’urgence. Tu pourras plus facilement faire face aux imprévus avec ce fonds (se procurer le nouvel iPhone ne compte pas comme une dépense urgente by the way).


Des outils pour établir son budget étudiant


Tu veux construire ton propre budget ? Tu as des outils ! En effet, plusieurs institutions financières offrent des calculatrices de budget étudiant en ligne. En voici 4 (il en existe d’autres) :

Prends note que nous ne sommes pas affiliés à ces institutions et qu’on ne peut pas te garantir la fiabilité ou la sécurité de leurs outils, mais on ose croire qu’avec leur budget, elles ont fait de quoi de « pas pire ».



Tu ne vas pas réussir à rejoindre les deux bouts ?


Un budget dans le rouge ne veut pas nécessairement dire que tu dépenses trop. Il se peut aussi que tu n’aies pas assez de revenus. Sans t'arracher les yeux de la tête, tu pourrais essayer de faire quelques heures supplémentaires à ton travail, ou te tourner vers d’autres solutions de financement durant tes études, comme la marge de crédit étudiante.


Si tu as besoin de conseils pour gérer tes fins de mois d’étudiant, prends ta rencontre gratuite afin qu’on regarde tes options et des stratégies pour optimiser ton budget.

6,164 vues